Les nomades numériques et le marché immobilier de Barcelone

Digital nomads in Barcelona

Alors que les entreprises commencent à adopter le phénomène du WFH (Work From Home) suite à la crise sanitaire de Covid-19, le secteur immobilier espagnol se prépare également au changement. Le secteur cherche désormais à s’adapter à l’essor des “nomades numériques”, des professionnels qui choisissent de travailler à distance dans différentes villes ou pays et qui apprécient la flexibilité et la liberté de cette nouvelle vie professionnelle.

 

Ce secteur connaissait déjà une croissance importante avant la pandémie et on peut dire aujourd’hui qu’il est en plein essor, alimenté non seulement par les entrepreneurs, mais aussi par les travailleurs récemment licenciés ou découragés à la recherche d’un mode de vie plus épanouissant.

Le “nomadisme numérique” devient si populaire qu’il a commencé à susciter une nouvelle vague d’incitations de la part des destinations et des marques du monde entier. À Madère, il existe déjà un programme dans lequel un village entier est dédié à l’accueil des nomades numériques, offrant des espaces de travail gratuits à ceux qui souhaitent rester un mois ou plus. L’île Maurice a créé un visa permettant aux travailleurs à distance de rester sur l’île jusqu’à un an, une mesure incitative similaire a été mise en place aux Maldives, Helsinki attire les travailleurs de la technologie avec un programme de relocalisation gratuit de 90 jours, tandis qu’un navire de croisière au Panama propose actuellement des bureaux flottants aux travailleurs à distance au large de ses côtes.

L’attrait de Barcelone

Depuis une dizaine d’années, Barcelone est également devenue l’un des centres les plus populaires auprès des nomades numériques, grâce à son emplacement stratégique, à son offre culturelle et de loisirs exceptionnelle et à son pôle croissant de start-ups FinTech. La capitale catalane possède une communauté prospère et sociable où les nouveaux arrivants se sentent les bienvenus et peuvent collaborer à différents projets de travail.  De nombreux nomades numériques de Barcelone partagent des traits communs tels que l’amour des voyages et de la culture, ce qui a permis de créer de nouvelles communautés et des amitiés à vie.

La croissance rapide de ce nouveau groupe démographique a inévitablement eu un impact sur le secteur immobilier de Barcelone. Pour commencer, les locataires nomades numériques potentiels ont tendance à louer leurs propriétés virtuellement. Les propriétaires et les agents de location doivent donc utiliser des technologies avancées pour faciliter le processus de location. Des services tels que DocuSign ont simplifié et accéléré le processus, du téléchargement des documents à la signature du bail. La transparence est également importante. Les clients potentiels veulent voir des visites vidéo, des témoignages vérifiés et des évaluations pour gérer les attentes de manière réaliste, étant donné que les visites en personne sont souvent impossibles.

L’offre étendue d’espaces de coworking fait de Barcelone une ville parfaite pour les nomades numériques. En outre, il y a beaucoup de bars et de cafés avec une bonne connexion WiFi où ils peuvent traîner et travailler tout en profitant du temps agréable, ce qu’ils apprécient également beaucoup.

Bcn Advisors a constaté une augmentation notable des demandes de location de la part des travailleurs à distance, en particulier pour les locations à moyen terme (de 3 à 11 mois).

“Les nomades numériques ne veulent pas s’engager dans une location à long terme car ils veulent avoir la possibilité de déménager dans une autre partie du monde à la fin de leur location”, explique Francisco Nathurmal, PDG de Bcn Advisors. “Il est rare qu’ils achètent une propriété. Leur priorité est de travailler dans un appartement meublé avec une bonne connexion internet. Ils aiment Barcelone parce qu’elle dispose d’un vaste éventail d’espaces de coworking, notamment dans les quartiers de Poblenou et de l’Eixample, et bien sûr c’est aussi une ville fantastique pour la culture, les loisirs et la gastronomie. Sa situation au bord de la Méditerranée est également très attrayante”.

Yasmin Igne, 33 ans, est une nomade numérique expérimentée qui a récemment passé du temps à Barcelone pour travailler sur son entreprise de conseil “No Nonsense Confidence”. De Barcelone, elle s’est rendue à Londres et de là, elle envisage de s’installer aux États-Unis.

“Je suis une personne qui s’épanouit dans des environnements changeants”, explique Igne. “Découvrir de nouveaux endroits et m’immerger dans une culture locale authentique est ce qui me fait me sentir vivante. Le fait d’être un nomade numérique me donne l’occasion passionnante de soutenir le développement personnel de mes clients tout en créant des souvenirs inoubliables et en me faisant de merveilleux amis dans le monde entier.”

Vivre autour du monde

Bcn Advisors voit également un nombre croissant de professionnels aisés avec famille utiliser leurs résidences secondaires à Barcelone pour passer au moins une partie de l’année dans un environnement différent, une autre tendance qui devrait se poursuivre tout au long de 2021 et au-delà.

Ainsi, pour les entreprises virtuelles et les sociétés qui peuvent offrir des services virtuels, ou pour celles qui ont la possibilité de travailler virtuellement, les années à venir présenteront sans aucun doute de nombreuses nouvelles opportunités. Les agences immobilières peuvent prendre une longueur d’avance en s’efforçant d’accueillir ceux qui ont envie de voyager et de créer de nouvelles communautés dans des lieux dynamiques.