Le marché immobilier de Barcelone au troisième trimestre de 2021

Barcelona property market Q3 2021

Les derniers chiffres publiés par l’Institut national de la statistique (INE) montrent clairement que les acheteurs de logements sont de retour à Barcelone. Le nombre de ventes au troisième trimestre de 2021 dans la province a augmenté de près de 57% par rapport au troisième trimestre de 2020.

Les ventes de maisons en 2020, sans surprise, ont pris un grand coup en raison de la pandémie de Covid-19, il n’est donc pas surprenant que les chiffres soient plus élevés que l’année dernière. Mais ces derniers chiffres indiquent un retournement prometteur pour le secteur immobilier, le nombre de ventes dans la province de Barcelone au cours des trois premiers trimestres de 2021 (43 467 ventes) ayant augmenté de 33 % par rapport à la même période en 2020 (32.743 ventes).

L’INE a enregistré 43 467 ventes et achats au cours des neuf premiers mois de 2021, revenant à un niveau similaire à celui de 2019, où 42 893 ventes et achats avaient été enregistrés au cours des neuf premiers mois de l’année, et en hausse de 83% par rapport au nombre de ventes et d’achats de la même période de 2014 (23.722 ventes et achats). Toutefois, par rapport au pic de 2007, les ventes des trois premiers trimestres de 2021 sont encore inférieures de 23 % au nombre de ventes de la même période en 2007.

Augmentation des ventes de logements

Si l’on considère le seul trimestre, le nombre de ventes et d’achats au troisième trimestre 2021 dans la province de Barcelone est en hausse de près de 57 % par rapport au troisième trimestre 2020, selon l’INE. Les ventes ont enregistré une augmentation d’un peu plus de 7 % par rapport au trimestre précédent, ce qui suggère une tendance à la hausse continue. L’INE a enregistré 15 427 ventes et achats au troisième trimestre 2021 dans la province, soit plus que les ventes de la même période de 2019 (une augmentation de 13%) et même légèrement plus que le nombre d’opérations de vente et d’achat de la même période au pic de 2007 (une augmentation de 0,3%).

La province de Barcelone continue d’être une option très attrayante pour les acheteurs : c’est la province qui enregistre le deuxième plus grand nombre de transactions immobilières, juste derrière la Communauté de Madrid, où l’INE a enregistré 21 670 ventes au troisième trimestre 2021.

Vous souhaitez vendre votre appartement ou votre maison ? Nous vous aidons dans la vente de votre propriété avec une efficacité maximale à:
Nous vendons votre appartement maintenant

Le nombre de ventes de logements neufs dans la province de Barcelone au troisième trimestre 2021 a augmenté de près de 31 % par rapport aux ventes de logements neufs de la même période en 2020. Toutefois, les ventes de logements neufs au troisième trimestre 2021 ont représenté une proportion plus faible de l’ensemble des ventes immobilières (20 %) que la proportion équivalente au troisième trimestre 2020 (25 %). Cette situation est très différente du pic atteint en 2007, où 62 % de toutes les ventes concernaient des logements neufs au troisième trimestre de cette année-là.

Property sales in Barcelona province

Le nombre de ventes dans la ville de Barcelone est également en hausse : les dernières données de la Generalitat de Catalunya ont enregistré une augmentation de 26 % si l’on compare le nombre de transactions de vente au cours des deux premiers trimestres de 2021 avec la même période en 2020. Tous les quartiers de la ville ont enregistré des hausses en termes de transactions commerciales

-Eixample: 1031 ventes (+ 78%)

-Sant Martí: 975 ventes (+ 23%)

-Horta-Guinardó: 715 ventes (+ 13%)

-Sants-Montjuïc: 663 ventes (+ 4%)

-Sant Andreu: 663 ventes (+ 16%)

-Nou Barris: 606 ventes (+ 23%)

-Sarrià-Sant Gervasi: 570 ventes (+ 37%)

-Gràcia: 516 ventes (+ 26%)

-Ciutat Vella: 488 ventes (+ 33%)

-Les Corts: 315 ventes (+ 14%)

Acheteurs étrangers

L’intérêt des étrangers pour Barcelone ne semble pas avoir faibli malgré les inévitables complications liées au Brexit et à la pandémie de Covid-19. Les dernières données de l’association espagnole des registraires (Registradores) montrent que 8 % du total des ventes dans la province de Barcelone au troisième trimestre 2021 ont été réalisées par des étrangers, contre 4,5 % à Madrid.

Achetez avant que les prix de l’immobilier n’augmentent

Si les ventes de biens immobiliers augmentent, il n’en va pas de même pour les prix de l’immobilier dans la ville de Barcelone, où les prix dans les dix quartiers de la ville se stabilisent ou continuent de baisser légèrement. Cependant, les acheteurs ne manquant pas, ceux qui cherchent à vendre leur propriété pourraient bientôt être tentés d’ajuster leurs prix en conséquence.

Selon le portail immobilier Idealista, les prix moyens de l’immobilier dans l’ensemble de la ville de Barcelone ont terminé le troisième trimestre de 2021 à 3 925 € par mètre carré, soit une baisse annuelle de 3,90 %. Cependant, les prix moyens de l’immobilier ont augmenté dans deux des dix quartiers de la ville : les quartiers recherchés de Gràcia et de Sarrià-Sant Gervasi, où les prix moyens ont terminé le troisième trimestre à 4 194 € par mètre carré (soit une augmentation annuelle de 1,6 %) et à 5 207 € par mètre carré (soit une augmentation annuelle de 0,5 %) respectivement. Les huit autres quartiers de la ville ont tous enregistré une baisse annuelle. Si l’on examine l’évolution par rapport au mois précédent, on constate que les prix se stabilisent, mais qu’ils ont encore du chemin à parcourir avant de retrouver les niveaux de septembre 2019.

-Gràcia: 4 194 € (augmentation annuelle de 1,6 %, diminution mensuelle de 1,1 %, diminution de 2,1 % depuis septembre 2019).

-Sarrià-Sant Gervasi: 5 207 € (0,5 % d’augmentation annuelle, 0,4 % de diminution mensuelle, 3,4 % de diminution depuis septembre 2019).

-Sants-Montjuïc: 3 359 € (0,9 % de baisse annuelle, 0,6 % de baisse mensuelle, 5,9 % de baisse depuis septembre 2019).

-Nou Barris: 2 425 € (1,1 % de diminution annuelle, 1,0 % de diminution mensuelle, 5,4 % de diminution depuis septembre 2019).

-Sant Martí: 3 629 € (1,6 % de diminution annuelle, 0,4 % de diminution mensuelle, 5,7 % de diminution depuis septembre 2019).

-Sant Andreu: 3 080 € (2,8 % de diminution annuelle, 0,6 % de diminution mensuelle, 5,2 % de diminution depuis septembre 2019).

-Ciutat Vella: 4 133 € (diminution annuelle de 3,9 %, diminution mensuelle de 0,0 %, diminution de 6,3 % depuis septembre 2019).

-Eixample: 4 447 € (diminution annuelle de 4,1 %, augmentation mensuelle de 0,1 %, diminution de 7,1 % depuis septembre 2019).

-Horta Guinardó: 3 010 € (diminution annuelle de 6,8 %, diminution mensuelle de 1,0 %, diminution de 2,3 % depuis septembre 2019).

-Les Corts: 4 628 € (9,8 % de diminution annuelle, 1,3 % de diminution mensuelle, 3,2 % de diminution depuis septembre 2019).

“Les grands événements mondiaux ont inévitablement un impact sur les prix de l’immobilier et la pandémie ne fait pas exception. Notre analyse du marché montre qu’après un creux dans les prix et les ventes au cours de l’année 2020, les ventes prennent maintenant une courbe ascendante et les prix devraient bientôt en faire autant. En comparant les prix de l’immobilier en septembre 2019 à la même période en 2021, nous constatons qu’il y a encore du chemin à parcourir avant de revenir à la parité. C’est une bonne nouvelle pour les investisseurs opportunistes. Acheter maintenant – en particulier dans les zones désirables comme l’Eixample où les prix ont baissé – devrait signifier un bon retour sur investissement à moyen et long terme, grâce à la popularité continue de Barcelone en tant que style de vie et centre d’investissement “, commente Francisco Nathurmal, foundateur et PDG de Bcn Advisors.