Evolution du marché immobilier à Barcelone 2001-2017

 

Au début de cette période, le marché immobilier de Barcelone a démarré avec un prix moyen de 2010€/ m². Les quartiers prestigieux comme Les Corts ou Sarrià Sant Gervasi ont dépassé ce prix avec chacun une moyenne de 2500€/ m² durant l’année 2001.

 

Le prix/m² en 2002 a connu une augmentation stable mais générale, avec hausse moyenne de 21% par an dans toute la ville de Barcelone jusqu’en 2007. Durant cette année, il a augmenté de seulement 4% et a atteint 4732€ / m2 au début de la récession.

 

Pendant le premier trimestre de 2007, on observe une baisse générale du prix/ m² dans la ville entière excepté dans les quartiers de la Zona Alta et Les Corts qui ont résisté jusqu’en 2008 avant de diminuer petit à petit.

 

Durant la récession apparue suite à l’éclatement de la bulle immobilière, les statistiques indiquent que la ville a subit une chute des prix d’environ 12% par an (500€/ m²). Les quartiers centraux ont gardé les prix les plus élevés comme l’Eixample, Ciutat Vella et Sant Marti (-18%) en 2009, suivis par Sarria-Sant Gervasi et Les Corts (9% et 10% respectivement).

 

Entre 2010 et 2011, les prix ont diminué timidement de 5% à 6%, ce qui fait de cette période l’une des plus stables après la crise.

 

Le prix des maisons présentent une baisse plus importante en 2012 (-12%), en particulier de -21% à Ciutat Vella, -16% à Sant Martí, -14% à Sarrià-Sant Gervasi et Eixample, – 11% à Les Corts , pour atteindre 2013 une baisse de 12% dans toute la ville.

 

En 2013, on assiste à une dernière baisse un peu plus faible (près de 10%) et jusqu’à atteindre le minimum historique de cette période de récession: 3 045 € / m2 en moyenne dans tous les quartiers.

 

Les changements déjà visibles au premier trimestre de 2014 présentent une augmentation de 25% des prix (+ 900 € / m2) à Ciutat Vella, le centre historique et touristique de la ville, affichant ainsi la plus grande croissance de la période: de 2648 € / m2 à 3541 € / m2. Les quartiers les plus favorisés commencent également à augmenter leur prix de 200 à 300 € / m2 pour atteindre, en 2015, une hausse de 9% à Sant Martí et 5% Eixample. Les prix de Les Corts et Sarrià-Sant Gervasi augmentent timidement de 2%. Cependant, les quartiers les plus humbles comme Nou Barris ou Sant Andreu continuent à diminuer d’environ 100 € / m2 par an jusqu’à une stabilisation l’année suivante.

 

Sant Martí est le quartier avec la plus forte hausse en 2015, augmentant son prix de 300 € / m2 (3634 € / m2 au premier trimestre), puis durant toute l’année 2016 jusqu’à atteindre au deuxième trimestre de 2017 une hausse maximale de 800 € / m2 (4231 € / m2).

 

En 2016, la croissance reprend avec une augmentation de 8,7% à Sarrià-Sant Gervasi, 6,7% dans Les Corts, 7,9% à Ciutat Vella, 7,4% dans l’Eixample, 7,5% à Sants-Montjuic et seulement 3% à Gracia, alors que Nou Barris, Sant Andreu et Horta-Guinardó continuent dans la même tendance que précédemment.

 

L’année dernière, le prix / m2 a augmenté avec une intensité accrue à Barcelone, 15% en moyenne, s’élevant à 4123 € / m2 au premier trimestre. La plus forte augmentation a été enregistrée à Sant Martí (19%) suivie de près par Sants-Montjuic (18,9%), Ciutat Vella (14%), Sant Gervasi (13%) et Les Corts (12,5%). Nou Barris, Sant Andreu et Horta ont également augmenté leurs prix mais moins fortement (7-8%).

 

L’évolution des derniers mois de 2016 vers la mi-2017 permet de prévoir une augmentation continue dans la période à venir. Des facteurs tels que la facilité grandissante d’accès au crédit par les particuliers (actuellement de 22% par an)et le stock de dettes avec taux positifs, qui n’ont pas été présents avant l’éclatement de la bulle immobilière, de même que l’instabilité de certains pays ou le Brexit , ont entraîné un manque de confiance de la part des investisseurs, qui décident d’opter pour des endroits plus émergents.

credito vivienda